L'Arcep menace Orange et SFR d'une lourde amende


Très loin de leurs objectifs de couverture de la population avec leurs réseaux 3G, Orange et SFR risquent une amende de 600 à 700 millions d'euros chacun.

Orange et SFR seront-ils sanctionnés pour ne pas avoir respectés leurs engagements de couverture de la population avec leur réseau mobile ? C'est en tout cas une option à laquelle l'Arcep réfléchit pour sanctionner les deux opérateurs, très en retard sur le déploiement de leurs réseaux 3G, selon "Les Echos".

En effet, fin août dernier, le réseau 3G de SFR couvrait seulement 80 % de la population au lieu des 99,3 % qu'ils devraient couvrir selon les obligations de leur licence obtenue en 20001. Orange ne fait pas beaucoup mieux avec une couverture de la population de 83 % au lien de 98 %. Le cas de Bouygues Télécom n'a pas encore été étudié par l'Arcep.

Ce n'est pas la première fois que les opérateurs sont accusés de ne pas tenir leurs engagements de couverture. En 2007, l'Arcep les avait déjà critiqué sur ce point, tout en leur accordant un sursis. Mais depuis, la pression des élus locaux, qui militent pour une couverture complète des réseaux mobiles sur leurs territoires, pousse l'Arcep à faire pression sur les opérateurs.

Ainsi, pour inciter ces derniers à installer plus d'antennes, l'Autorité fait planer au dessus d'eux la menace d'une amende record comprise entre 600 et 700 millions d'euros par opérateur. De leurs côtés, Orange et SFR plaident la bonne volonté en arguant de la difficulté de faire de la 3G sur les fréquences 2G. ils critiquent aussi la difficulté administrative et réglementaire à installer de nouvelles antennes.

Orange / SFR