L'avenir de Skype menacé par une bataille avec ses fondateurs


La filiale VoIP d'eBay pourrait devoir se passer de son cœur technologique, actuellement détenu par ses fondateurs, mis à la porte en 2007. eBay n'est pourtant pas certain d'arriver à le remplacer.

eBay développe actuellement un logiciel pour remplacer celui, contrôlé par la société Joltid, qui constitue le cœur technologique de Skype, le service de VoIP appartenant à la plate-forme marchande. En effet, la plate-forme a attaqué l'éditeur devant un tribunal britannique, Joltid l'ayant menacée de mettre fin à l'accord de licence au prétexte qu'eBay avait apporté des modifications au code de son logiciel sans en avoir le droit. eBay développe donc ce nouveau logiciel au cas où il perdrait le droit d'utiliser celui de Joltid.

Pour compliquer les relations entre les deux sociétés, Joltid, qui n'a pas été rachetée par eBay en même temps que Skype en 2005, a à sa tête Niklas Zennstrom, un co-fondateur de Skype qu'eBay a remercié en 2007 en ne lui payant qu'un tiers de son earn-out (partie du prix de la transaction, payée plusieurs années après que le rachat, indexée sur les résultats de la société achetée).

Problème : eBay n'est pas certain du tout de réussir à développer ce logiciel de remplacement, qui au mieux aboutirait sans doute à moins de fonctionnalités. Si Skype perd le droit d'utiliser le logiciel de Joltid et ne parvient pas à développer une alternative, son activité en serait donc très sévèrement affectée.

Cette affaire intervient alors qu'eBay se prépare à se séparer de Skype, service sont la popularité ne cesse de croître avec 480 millions de membres et 170 millions de dollars (120 millions d'euros) de chiffre d'affaires trimestriel (lire l'article Skype sera finalement introduit en bourse en 2010, du 15/04/2009). L'affaire ne sera jugée qu'en juin 2010. Une introduction en bourse de Skype avant cette date serait donc à exclure, à moins qu'un accord soit trouvé rapidement entre les deux parties. Rappelons qu'il y a trois mois, les fondateurs de Skype avaient essayé de racheter la société à eBay, sans proposer un prix suffisamment convaincant.

Juridique / EBay