L'UFC-Que Choisir veut faire d'Internet un service universel

A l'occasion du lancement de son forfait mobile à dix euros par mois, France Télécom a indiqué étudier la création d'une offre triple play à vingt euros par mois (lire l'article France Télécom lance un forfait mobile à dix euros par mois, du 12 mai 2009). Dans un communiqué de presse daté du 14 mai, l'UFC-Que Choisir s'insurge d'une telle proposition qui reviendrait à créer un monopole pour l'opérateur. En effet, l'association de consommateurs indique que "seul France Télécom est en mesure, sur le plan économique, de faire ce type d'offre. Les opérateurs alternatifs devant acquitter, dans le cadre du dégroupage, presque 10 euros par client et par mois à l'opérateur historique…".

Sans parler du fait que cette offre est destinée aux bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) qui, réinsérés dans la vie active, iront par facilité vers les offres triple play non aidées de France Télécom. C'est pourquoi l'UFC-Que Choisir propose une alternative : que le gouvernement et l'Arcep modifient les textes réglementaires afin d'appliquer un tarif social à Internet comme à la téléphonie fixe, en partie financé par le fond de service universel abondé lui-même par les opérateurs de télécom. Les consommateurs auraient alors le choix de l'opérateur.

RSA