US : la FCC veut mettre aux enchères des fréquences publiques


Le président républicain de l'instance n'a plus que quelques jours pour faire voter une proposition très contestée.

La Federal Communications Commission (FCC) américaine envisagerait de mettre aux enchères les fréquences publiques, sous la condition que l'enchérisseur gagnant en affecte quelques unes à un service d'accès Internet gratuit. Cette proposition défendue par le président de la FCC, Kevin Martin, un républicain dont les jours à la tête de l'instance sont comptés, suscite une opposition très ferme.

L'industrie du mobile argue que la fourniture d'un service Internet gratuit ne constitue pas un modèle économique viable pour la plupart des opérateurs. La société civile s'inquiète pour sa part que le contrôle des contenus, notamment pornographiques, soit laissé à la charge d'un opérateur privé. Enfin, en ces temps de récession économique, les investisseurs pourraient bien ne pas vouloir créer l'infrastructure nécessaire à cet accès gratuit.

Pour que la FCC approuve cette proposition lors de sa réunion du 18 décembre, Kevin Martin va devoir convaincre les deux démocrates que compte la commission de voter avec lui. S'ils l'ont jusqu'ici soutenu, ceux-ci pourraient toutefois attendre la prise de fonction de Barack Obama en janvier pour bénéficier d'une majorité de trois membres sur cinq à la FCC. Selon différents analystes, les deux républicains siégeant actuellement devraient voter contre.

Etats-Unis