Mobile : Montebourg veut proposer des fréquences contre des garanties d'emploi

Le ministre du redressement productif a expliqué vouloir intégrer de nouveaux critères dans les futurs processus d'attribution de licences mobile.

Lors de ses voeux à le presse, jeudi à Bercy, Arnaud Montebourg a notifié aux opérateurs sa volonté de les voir investir et employer en France s'ils veulent bénéficier de futures licences mises en vente par l'Etat. Pour lui, "les opérateurs utilisent et font fructifier des fréquences hertziennes, qui sont un domaine public. Nous sommes donc en droit de fixer des obligations. Chaque fois qu'on attribuera une fréquence, on demandera des comptes", relaye Les Echos. Conséquence, le gouvernement va "inscrire en dur dans un cahier des charges [...] des obligations en matière d'emplois et d'investissements de la part des opérateurs", en ce qui concerne la prochaine mise à disposition de fréquences dans la bande 700 Mhz. Sont notamment visés la relocalisation des centres d'appels ou les investissements en zones non denses.

Licences / Cahier des charges