Antenne relais : le principe de précaution est toujours rejeté

Les décisions de communes de suspendre l'installation de nouvelles antennes de téléphonie mobile ont toutes été rejetées par la justice, selon "Les Echos". Dernier cas en date, la décision du tribunal administratif de Lille le 13 juillet de revenir sur le moratoire voté par la mairie de Tourcoing fin 2008. Le principe de précaution avait alors été invoqué.

Juridique