Xavier Niel a racheté Monaco Telecom à titre personnel

Le patron de Free a déboursé 321,7 millions d'euros pour l'opérateur monégasque, selon le Financial Times.

(Article mis à jour le 25/04/2014 à 11h00) Xavier Niel vient de clore le rachat de l'opérateur Monaco Telecom. L'opération avait été révélée par le Financial Times, jeudi, et a été confirmée vendredi matin par la principauté de Monaco. Le fondateur de Free a déboursé 322 millions d'euros, à titre personnel, pour acquérir 55% du capital de l'opérateur. Il a racheté la participation majoritaire du britannique Cable & Wireless Communications (CWC), qui avait lui-même racheté les parts de Vivendi en 2004 pour 162 millions d'euros. L'opération est un investissement personnel de Xavier Niel, et non un rachat d'Iliad, la maison-mère de Free. Parmi les autres investisseurs déjà présents au capital : Batelco, opérateur du Bahreïn, et la Principauté de Monaco.

Résultat net de 32 millions d'euros

Monaco Telecom, qui emploie 281 salariés, revendique près de 35 000 clients mobiles et 17 000 clients sur Internet, pour une quasi-situation de monopole sur le Rocher. Sans compter que l'opérateur peut revendiquer de nombreux clients fortunés, expatriés français ou d'autres pays proches. L'an dernier, la société a enregistré un chiffre d'affaires de 194 millions d'euros et un résultat net de 32 millions d'euros. Selon les Echos, l'opérateur pourrait aussi séduire Xavier Niel par son caractère innovant : quand Vivendi était encore son actionnaire principal, avant 2004, Monaco Telecom "servait de base à SFR pour tester les dernières technologies, notamment la 3G au début des années 2000". Présent à l'international, au Kosovo et en Afghanistan, il a aussi passé des accords d'itinérance avec des acteurs français, comme Orange. Ce n'est pas la première fois que Xavier Niel se tourne vers les opérateurs à l'étranger. En 2011, il avait essayé, avec Goldman Sachs, de racheter la filiale suisse d'Orange. C'est finalement Apax qui avait remporté le rachat, pour 1,6 milliard d'euros.

Xavier Niel / Chiffre d'affaires