Orange veut son propre réseau social


Le PDG de France Télécom veut que son groupe se dote d'un réseau social. L'opérateur pourrait investir dans un réseau existant ou miser sur l'un de ses projets : "Friendize".

Après avoir investi dans le cinéma, le sport ou la publicité en ligne, la stratégie de contenus d'Orange afin de valoriser ses réseaux, passera également par une plateforme sociale. C'est ce qu'a confirmé le PDG de France Télécom, Didier Lombard, interrogé sur BFM jeudi 27 mai.

En 2011, à la sortie de la crise, "nos vrais compétiteurs, ceux qui seront les plus actifs seront les gens du monde de l'Internet, les Google, les Apple, etc.", explique-t-il. "A la fin, il faudra qu'on ait un réseau social, c'est là qu'il y a de la valeur (…) Tous les autres acteurs se mettent sur nos réseaux et cherchent à en tirer de la valeur. Si je ne participe pas au festin, à la sortie je termine mal", se justifie-t-il.

Reste à savoir sir le groupe investira dans un réseau déjà existant ou en créera un tout seul. S'il ajoute que c'est pour ce type de services qu'a été créée Orange Vallée, le PDG de France Télécom précise cependant qu'aucun choix n'a encore été arrêté. Orange Vallée dispose pourtant d'un projet de réseau social dans ses cartons : baptisé "Friendize", ce service encore en développement permet de gérer des cercles relationnels différenciés ("amis", "famille", "collègues", etc.), mais également de partager ses coordonnées, des photos ou des vidéos.

L'incubateur d'idées du groupe, dirigé par l'ancien PDG de Tele2 mobile et Ten-Mobile, Jean-Louis Constanza, a par ailleurs récemment lancé un clône de Deezer, Wormee et travaille sur une plate-forme de vidéos baptisée Welles (lire l'article Avec Welles, Orange accélère son offensive dans le Web 2.0, du 18/05/2009). Autant de services enrichis de fonctionnalités sociales, qui pourraient être intégrés plus tard à Friendize.

Orange / Incubateur

Annonces Google