La France dit oui à un régulateur européen des télécoms

Suite à l'appel fin décembre de Viviane Reding, pour la création d'un régulateur européen des télécoms indépendant, plusieurs autorités nationales auraient répondu favorablement à cet appel, selon Les Echos. Notamment celles des grands Etats membres : France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni. En revanche, il leur reste encore à définir précisément leurs missions dans un marché complexe : la gestion des radiofréquences et des contenus posent notamment problème. Le groupe des régulateurs Européens (GRE) dispose d'un délai allant jusqu'au 15 février pour proposer une réponse formelle à la commissaire.

Juridique