Le Sipperec hésite entre fibre optique et CPL

En mars 2006, le syndicat de communes de la petite couronne de Paris (Sipperec) avait attribué une délégation de service public à la société Mecelec en vue du raccordement Internet de 1,55 millions de foyers potentiels par une technologie de courant porteur de ligne (CPL). Le Mecelec avait donc entamé une campagne de souscription pour recruter des distributeurs d'accès Internet en gros. Selon Les Echos, le Mecelec vient pourtant d'intenter un référé devant le tribunal administratif à l'encontre du Sipperec qu'il accuse d'avoir créé une autre délégation de service public pour raccorder 13 villes en fibre optique. Une démarche qui aurait ainsi poussé les distributeurs d'accès Internet a reconsidérer leur intention de s'engager dans cette voie au bénéfice de la fibre optique.

Cpl / Service public