Stéphane Richard est confirmé à la tête d'Orange

Comme pressenti, le conseil d'administration a maintenu l'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde, en dépit de sa mise en examen.

[Mise à jour le 17/06/2013 à 18h00] Mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" lors de l'arbitrage entre le Crédit Lyonnais et Bernard Tapie, Stéphane Richard était sur la sellette. Le PDG d'Orange a réussi à sauver sa tête, le conseil d'administration de l'opérateur télécom ayant décidé de le maintenir à son poste cet après-midi. Déjà soutenu par les syndicats CFDT, FO et CFE CGC, Stéphane Richard avait reçu un autre soutien d'envergure en la personne du président de la République, François Hollande. Interrogé lors de l'émission "Capital" sur M6, ce dernier avait expliqué que "tant que Stéphane Richard peut être dirigeant de cette entreprise sans qu'il y ait de conséquences sur la procédure judiciaire, il restera".

François Hollande estimait en effet peu stratégique de chambouler la gouvernance d'une société qui fait face à la concurrence de Free Mobile tout en devant déployer la 4G et la fibre optique. L'Etat, qui compte 3 administrateurs parmi les 15 qui composent le conseil grâce aux 27% qu'il détient de l'opérateur, a donc soutenu  l'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde. Selon Le Monde, 4 des 7 administrateurs indépendants ont également été favorables à la reconduction de Stéphane Richard.

Orange / M6