Telefonica met la pression sur Vivendi dans le dossier GVT

Telefonica  a décidé de surenchérir sur sa propre offre sur le brésilien GVT afin de décourager Vivendi de le concurrencer dans cette acquisition. L'opérateur historique espagnol propose désormais 2,7 milliards d'euros, contre 2,6 jusque-là, alors que l'offre initiale de Vivendi n'est qu'à 2 milliards d'euros (lire l'article Telefonica surenchérit sur Vivendi pour le brésilien GVT, du 08/10/2009). Aucun des deux opérateurs n'a toutefois encore lancé officiellement son offre, dans l'attente du feu vert du régulateur brésilien. Vivendi n'a toujours pas fait connaître ses intentions sur une éventuelle surenchère sur l'offre de Telefonica.

Autour du même sujet