Tiscali est-il au bord de la banqueroute ?

L'endettement de Tiscali va-t-il avoir raison de la société ? Sans réponse sur sa viabilité, Ersnt & Young, en charge de l'audit des finances de l'opérateur, a décidé de ne pas valider ses comptes 2008. Ainsi, le groupe italien doit assumer une dette financière de 600 millions d'euros. En parallèle, sa perte ne fait qu'accroître, passant de 65,3 millions en 2007 à 242,7 l'année dernière. Tiscali comptait notamment sur la vente de sa filiale britannique pour se renflouer. Mais les négociations avec BSkyB, qui aurait proposé 568 millions d'euros ont achoppé. Les dirigeants de Tiscali contestent cependant l'analyse d'Ernst & Young et prévoient de négocier un rééchelonnement de la dette du groupe.

Tiscali / Banqueroute