Free casse ses forfaits triple-play et fait de la TV une option

Les abonnés Free n'auront plus "tout compris". Les tarifs augmenteront autant que chez les FAI concurrents, mais Free paiera moins de TVA qu'eux.

Free, auquel "Le Parisien" prêtait en début de semaine l'intention de saucissonner ses factures triple-play en trois pour n'appliquer la hausse de la TVA votée en novembre qu'à la partie TV, dément l'information sur Lepoint.fr. Le fondateur du fournisseur d'accès, Xaviel Niel, commente : "C'est n'importe quoi. On a dit [qu'on mettrait en œuvre] des idées originales, pas de la fraude". Sans attendre confirmation des rumeurs par le FAI, le ministère des Finances avait en effet immédiatement rétorqué que Free "ne peut pas s'exonérer du respect de la loi" (lire l'article Hausse de la TVA : les tarifs mobiles continuent d'évoluer, du 28/12/2010).

 

Depuis, le FAI a en revanche confirmé la façon dont il entend appliquer cette hausse, révélée par Free4Mac. Le service de télévision va devenir une option payante à 1,99 euro par mois pour les abonnés dégroupés, qui s'ajoutera à l'abonnement de 29,99 euros (pour les Freebox v5) ou de 35,98 euros (pour les Freebox v6). Ses clients seront informés par e-mail dans les prochains jours qu'ils ont jusqu'au 20 janvier pour indiquer via leur console de gestion leur souhait de conserver le service TV qui, sinon, sera coupé le 1er février.

 

Pour les abonnés dégroupés souhaitant conserver les services TV, l'augmentation sera donc très proche des deux ou trois euros annoncés initialement. Les abonnés non dégroupés désirant garder les services TV verront pour leur part leur forfait augmenter de 6 euros à 35,98 euros (pour faire passer la pilule, les appels vers les mobiles français seront inclus). En revanche, le FAI devrait verser environ 30 centimes de moins par forfait que ce qu'aurait pu attendre l'Etat, calcule le Figaro, soit 1,2 million d'euros d'économies par mois.

De son côté, Bouygues Telecom a indiqué qu'il attendrait février pour communiquer sur les nouveaux tarifs qu'il appliquerait au 1er mars, soit un mois après ses trois concurrents. Quant à Numericable, il annonce à ses clients une augmentation de 3 euros de ses tarifs à compter du 1er février, sans faire référence à la hausse de la TVA. Une augmentation qui s'applique également aux abonnements Internet n'incluant ni téléphonie ni télévision.

Free / Telecoms 2.0