Les opérateurs américains ne doivent pas entraver la VoIP

La Federal Communications Commission (FCC), le gendarme américain des télécoms, vient de lever un obstacle au développement de la VoIP aux Etats-Unis. Dans une décision rendue jeudi, elle a donné raison à Time Warner, qui réclamait que les opérateurs locaux de téléphonie transportent son service de VoIP. Ce service est transporté en gros via MCI et Sprint Nextel. Dans les Etats de Caroline du Sud et du Nebraska, les régulateurs avaient autorisé les opérateurs locaux à refuser de donner accès à ces transporteurs de gros. La FCC précise que l'interconnexion doit exister sur les marchés de gros comme de détails.  

Etats-Unis / VoIP