Licences Wimax : les collectivités territoriales se rebiffent

L'attribution des licences régionales Wimax , pour lesquelles les candidats ont jusqu'au 6 janvier pour déposer leur candidature, suscite des remous. Les licences doivent être attribuées selon un principe d'enchères mixtes, mais les collectivités territoriales s'opposent à ce système. L'ARF (Association des régions françaises) et l'ADF (Association des départements français) ont fait savoir qu'elles s'entendraient sur le principe d'enchères symboliques, afin de protester contre le fait de devoir payer l'Etat pour couvrir leurs zones blanches et aménager leur territoire. Elles dénoncent notamment "un impôt sur l'infortune" qui serait payé par les "collectivités qui ont le plus besoin d'aménager leur territoire". Elles devraient donc toutes déposer une enchère de un euro. 20 régions et 34 départements ont déjà déposé des lettres d'intention pour ces licences.

Autour du même sujet