Comment Air France KLM va connecter et tracker vos valises

Bagages intelligents La compagnie aérienne lancera fin 2014 un dispositif permettant aux passagers de localiser en temps réel leurs bagages enregistrés.

Les compagnies aériennes partenaires de l'alliance Skyteam préparent de nouveaux services permettant aux passagers de tracker leurs bagages enregistrés. Chacune est en train de mettre en place son propre dispositif, comme Lufthansa qui prévoit que le voyageur puisse imprimer chez lui une étiquette et l'équiper d'une puce RFID. Pour sa part, Air France KLM a imaginé un système encore plus poussé, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la valise, qui sera testé sur quelques voyageurs fréquents en décembre 2014 avant d'être commercialisé. L'objectif : fluidifier le processus d'enregistrement d'une part, mais également réduire le stress des passagers attendant leurs bagages à l'arrivée.

Concrètement, le dispositif d'Air France KLM se décompose en deux parties. D'un côté l'eTag, étiquette dotée de deux petits écrans à encre numérique (comme les e-books) où s'afficheront les mêmes informations que sur l'actuelle étiquette imprimée. Elle devra être attachée à la poignée de la valise. De l'autre côté l'eTrack, trackeur équipé d'un GPS et d'une connexion GSM et Bluetooth, à placer à l'intérieur de la valise. Avec son smartphone, le voyageur reconnaîtra en bluetooth l'eTag et l'eTracker et les liera à son compte Flying Blue, le programme de fidélité de la compagnie.

etag etrack
L'eTrack est dans la valise, l'eTag attaché à la poignée © Fast Track Company

Avant le départ, il s'enregistrera en ligne, ce qui enverra automatiquement les données de vol dans l'eTrack (le bagage "saura" où il doit aller) et les informations à afficher sur l'eTag. Le passager n'a plus qu'à déposer sa valise au comptoir sans attendre. Il pourra ensuite le localiser en temps réel sur son smartphone grâce à une application dédiée, sauf entre le décollage et l'atterrissage, lorsque la fonction GSM de l'eTrack sera désactivée. Très peu consommateur d'énergie, l'eTag fonctionnera avec une simple pile permettant de réaliser des centaines de vols. La batterie de l'eTrack devra être rechargée tous les dix vols environ.

Si Air France KLM met à juste titre en avant le bénéfice de ce dispositif pour le passager, il lui permettra également de mieux détecter et réorienter des valises qui auraient emprunté un mauvais chemin avant qu'elles n'embarquent dans le mauvais avion. Et même dans ce cas-là, connaître leur localisation permettra à la compagnie de les remettre plus facilement sur de bons rails. Sachant que le coût du réacheminement d'un bagage égaré s'élève en moyenne à 100 dollars, ces erreurs d'aiguillage coûtent actuellement 2,6 milliards de dollars par an à l'ensemble des compagnies aériennes, selon une étude Sita.

Les consommateurs qui achèteront ces deux devices (dont le prix n'a pas encore été dévoilé) devraient également pouvoir les utiliser sur les autres compagnies de l'alliance Skyteam. Samsonite proposera de son côté une édition limitée de valise "Track & Trace", qui intégrera déjà eTag et eTrack. Le dispositif a été conçu en partenariat avec KPN et Fast Track Company.

etag etrack2
Une application mobile pour géolocaliser son bagage en temps réel © Fast Track Company

Air France-KLM