Les grandes tendances de la vente en ligne de sports d'hiver Décembre mis à part, la saison s'annonce bien

Si la saison 2010-2011 se présente bien pour le marché des sports d'hiver en ligne, la période de Noël n'est pas en croissance, en particulier en raison d'un calendrier assez particulier : le 25 décembre et le 1er janvier tombant un samedi, les habituels séjours du samedi au samedi étaient moins alléchants que les autres années. De plus, la mauvaise météo de la période de Noël 2009 a pu laisser de mauvais souvenirs. Ainsi, Travelhorizon, qui édite Skihorizon.fr, indique que globalement, le remplissage des stations sur les deux dernières semaines de décembre est inférieur de 14 % à la même période en 2009. Travelski.com, site du groupe Travelfactory, s'attend d'ailleurs à une croissance nulle sur la quinzaine. Pierre et Vacances se déclare en ligne avec ses objectifs, mais admet que ce calendrier atypique a eu un impact.

 

edouard roux de lusignan, responsable de travelski.com
Edouard Roux de Lusignan, responsable de Travelski.com © S. de P. Travelfactory

Il en découle en revanche une conséquence positive : une semaine supplémentaire au mois de janvier. Or la première semaine de janvier regroupe aussi les vacances scolaires belges et hollandaises, d'où une bonne performance. Par ailleurs, Travelski indique avoir enregistré une bonne quantité d'early bookings pour février et mars. "Nous l'attribuons à un important travail en amont d'analyse de la clientèle et de segmentation de l'offre", se félicite Edouard roux de Lusignan, responsable du site.

 

Toutefois, Nicolas Mendiharat, DG du groupe Travelhorizon, recommande de considérer avec précaution ces chiffres de mi-saison : "Janvier est le plus gros mois de vente de l'année, les tendances peuvent encore être inversées ou fortifiées". Il rappelle en outre que le ski est un marché très stable. "Il traverse par exemple la crise ou les différences d'enneigement sans fluctuer beaucoup. D'une année sur l'autre, le chiffre d'affaires des remontées mécaniques varient de moins de 5 %."

 

Chez Travelhorizon, le ski représente 85 % du chiffre d'affaires. Le pure player prévoit pour son exercice clôturé fin avril 2011 un chiffre d'affaires de 80 à 85 millions d'euros, dont 70 à 75 millions dans les sports d'hiver. La croissance sur le périmètre français devrait dépasser 20 % et être encore plus forte à l'étranger, où le groupe réalise de nombreuses actions de marketing suite à ses acquisitions en Belgique, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Quant à Travelski, le site a réalisé 10 millions d'euros de chiffres d'affaires en 2009-2010 (le groupe TravelFactory 42 millions) et table sur une croissance de 20 % cette année.

 

Coté en bourse, Pierre&Vacances ne communique pas de prévisions de croissance mais précise que la saison d'hiver représente 40 % de son chiffre d'affaires. 30 % de ses réservations à la montagne sont effectuées en ligne, sachant qu'une partie de l'offre, par exemple en direction des CE, n'est pas accessible sur Internet. "La part des réservations en ligne sur Pierre & Vacances par les particuliers est plus élevée, entre 40 % et 50 %", note le directeur commercial de l'enseigne, Ghislain d'Auvigny.

Chiffre d'affaires