L'Américain Travelport redresse la barre fin 2009


Le spécialiste de la réservation touristique encaisse une perte nette de 869 millions de dollars. L'activité reprend pourtant sur les cinq derniers mois.

Travelport, le groupe américain spécialisé dans la réservation touristique en ligne et via GDS (il détient notamment Galileo et Worldspan) a enregistré un chiffre d'affaires de 2,25 milliards de dollars en 2009, soit une baisse de 11 % par rapport à l'année précédente. Les GDS représentent 88 % de cette activité. Sa perte nette atteint 869 millions de dollars.

Compte-tenu de la conjoncture économique, mi-février, le groupe a annulé l'introduction en bourse qu'il avait prévue sur le London Stock Exchange afin de lever 1,775 milliard de dollars et réduire son niveau d'endettement (lire l'article Travelport veut lever 1,8 milliard de dollars en bourse du 20/01/2010).

Le quatrième trimestre de l'année marque cependant une reprise de l'activité, Travelport enregistrant un chiffre d'affaires en hausse de 2 %, à 533 millions de dollars, un résultat d'exploitation en hausse de 44 % à 69 millions de dollars et un bénéfice net de 1 million de dollars contre une perte nette de 78 millions de dollars un an plus tôt. Une croissance confirmée sur les deux premiers mois de l'année.

En janvier 2010, Travelport a également réinjecté 50 millions de dollars dans Orbitz Woldwide dont il détient 48 % du capital, et ce afin d'aider sa filiale a éponger ses dettes. Orbitz a fait perdre 9 millions de dollars à Travelport au quatrième trimestre 2009.

Orbitz / Chiffre d'affaires