Thomas Cook sort du Snav

Après le retrait de Marmara il y a 3 ans, la Snav perd le premier réseau de distribution intégrée français.

Denis Wathier, le président du voyagiste britannique Thomas Cook, a décidé de ne pas reconduire son adhésion au Syndicat national des professionnels du voyage (Snav) en 2011, selon Pros-du-tourisme.com. Considérant depuis longtemps que son groupe était sous-représenté au sein du Snav, il travaille par ailleurs à l'émergence d'un nouveau mouvement avec le Centre d'Etudes des Tours Opérateurs, un syndicat réunissant des acteurs du tourisme industriel faisant directement concurrence au Snav, qui pourrait voir le jour prochainement. Le Snav perd ainsi le premier réseau de distribution intégrée dans le voyage en France avec 2,7 millions de voyageurs.

 

Thomas Cook a annoncé un résultat d'exploitation en baisse de 13% pour son exercice 2009 - 2010, clos le 30 septembre, à 362 millions de livres sterling, avec un chiffre d'affaires en baisse de 4%, à 8,9 milliards de livres. Le nuage islandais lui a coûté quelques de 50 millions de livres. En 2011, le groupe veut rationnaliser son activité au Royaume-Uni, où il a prévu la suppression de 500 emplois. 

THOMAS COOK / Marmara