Thomas Cook vise 20 % de ventes via Internet en 2013


Si les résultats trimestriels du groupe ne sont pas probants, la filiale française mise sur le Web pour doper ses ventes. Une stratégie pourtant adoptée tardivement.

Le groupe britannique Thomas Cook a annoncé des résultats en chute pour le quatrième trimestre 2009, le premier de son exercice 2010. Son chiffre d'affaires perd presque 6 % à 1,95 milliard d'euros, dû à une baisse similaire du panier moyen et une diminution de ses capacités initialement planifiées. Sa perte d'exploitation, déjà de 27,4 millions d'euros à la même période l'année dernière, passe à 46,9 millions d'euros. Cependant, le groupe se dit confiant concernant l'été 2010. Et  il mise aussi sur la Toile pour se développer.

En France, Thomas Cook ne propose ses offres à la vente sur Internet que depuis octobre 2007, des offres dont les prix sont en moyenne 30 % inférieurs à ceux pratiqués en agence. Selon Xavier Corouge, directeur e-commerce chez Thomas Cook, "en France, les ventes en lignes ont cru de plus de 150 % en 2009 et notre objectif à trois ans est de réaliser 20 % de nos ventes via Internet". 

Pour cela, Thomas Cook a relancé à la mi-décembre la marque Club Jumbo, héritée du rachat de Jet Tours, dont la particularité est de vendre moins cher plus la réservation se faite tôt (lire l'article Thomas Cook relance la marque Jumbo sur le Web, du 17/12/2009). "En un mois et demi, le sit Clubjumbo.fr a enregistré 500 000 visiteurs uniques, note Xavier Corouge. Nous comptons déjà sur 12 000 clients pour les offres estivales dont 55 % ont réservé en ligne. Cela représente 40 % des capacités prévues pour cet été." 

Les autres sites du groupe en France - Aquatour.com, Jettours.com et Thomascook.com - revendiquent 13 millions de visiteurs uniques en cumul sur l'année 2009 et plus de 1,5 million rien qu'au mois de janvier 2010.

THOMAS COOK / Chiffre d'affaires