Tourisme : du mieux dans les prix affichés par les voyagistes


Un an après avoir demandé à 137 sites de vente de voyages de se mettre en conformité avec la loi, Bruxelles ne compte plus que 15 mauvais élèves dans le secteur. Parmi eux, Ryanair ou Lufthansa.

85 % des sites marchands dans le secteur du tourisme respectent la législation européenne. En particulier celle qui les oblige à afficher les prix toutes charges et tous frais compris, en place depuis le 1er novembre 2008. Parmi les mauvais élèves, on retrouve les compagnies low cost Ryanair et Easyjet. Mais les compagnies historiques ne font pas toujours mieux, comme l'allemand Lufthansa, Aeroflot et Alitalia qui pèchent notamment sur l'affichage des prix.

De son côté, Air France échappe à se retrouver parmi les mauvais élèves grâce à des engagements de dernière minute. De leur côté, Iberia, TAP ou encore Virgin Atlantic figurent parmi les bons élèves. Sur 67 sites testés, 52 étaient conforme à la législation. Cette enquête survient un an après la mise en garde de la commissaire européenne à la consommation Meglena Kuneva auprès des professionnels du tourisme. Lors d'une enquête similaire, auprès de 447 sites menée en septembre 2007, le nombre de contrevenants s'était élevé à près de 50 %. Prix trompeurs, publicité mensongère, clauses contractuelles déloyales, options facultatives présélectionnées, offres promotionnelles introuvables constituaient les principaux griefs.

En mai 2008, 137 sites ne se conformaient toujours pas à la loi
(lire l'article : Bruxelles veut en finir avec les irrégularités des sites de voyage, du 13/05/08). Un an plus tard, donc, 115 d'entre eux étaient rentrés dans le rang. Pour Meglena Kuneva, il faut en finir avec "la plaie des taxes cachées, des suppléments présélectionnées et des méchantes surprises inscrites en petits caractères". Car "en cette période difficile, les gens ont besoin de prix transparents pour comparer les offres", rapporte l'AFP.

Easyjet / Ryanair