Du maïs résistant à la sécheresse pour l'Afrique

ce maïs résistant au manque d'eau baptisé wema est cofinancé par la fondation
Ce maïs résistant au manque d'eau baptisé WEMA est cofinancé par la fondation Bill & Melinda Gates et Monsanto. © vencav - Fotolia.com

Le maïs est la principale ressource alimentaire de 300 millions d'Africains. Une ressource régulièrement menacée par les vagues de sécheresse, de plus en plus fréquentes en raison du réchauffement climatique. L'association pour les technologies agricoles en Afrique coordonne un programme de développement d'un maïs résistant au manque d'eau baptisé WEMA et cofinancé par la fondation Bill & Melinda Gates et Monsanto.

Le nouveau maïs issu des modifications génétiques permettrait d'augmenter les rendements de 20 à 35% en cas de sécheresse modérée. Les premières semences seront disponibles en 2014 et fournies aux petits agriculteurs dans cinq pays africains sans devoir payer de redevance.