Commerce : la gestion des stocks pour préserver les marges

Le bon stock, au bon endroit, au bon moment. Comment les logiciels d’allocation avancée peuvent donner le sourire aux distributeurs et aux clients en même temps.

Le temps des ventes saisonnières Printemps/Eté et Automne/Hiver est bien loin. Les périodes qui couvraient auparavant des mois entiers ont été découpées en mois ou semaines, et la multiplication des périodes de soldes est devenue la norme. Les cycles de vie de produits se sont raccourcis. Plus encore, les approches d’allocation ne sont plus focalisées produits mais prennent en compte la disponibilité d’un ensemble de produits pour un thème ou une collection. La combinaison de ces effets « démultiplicateurs » engendre des challenges importants pour les distributeurs, qui répondent à la demande de consommateurs exigeant le produit dernier cri, le plus en vogue, immédiatement. Désormais, point de satisfaction si leur taille ou leur couleur n’est pas disponible là où ils le veulent, au moment où ils le veulent – que ce soit dans un magasin, en ligne ou sur un catalogue.
Dès lors, comment les distributeurs peuvent garantir que les produits les plus demandés, caractérisés par des cycles de vie courts, sont positionnés sur le bon canal, dans la bonne quantité et suffisamment réapprovisionnés pour minimiser les effets de démarque de fin de saison ?

La gestion des flux d’allocation a également évolué. Il n’est pas rare aujourd’hui pour les distributeurs de pousser des produits rapidement en magasin, sans faire de détail. Lorsque de nouvelles lignes de produits sont dans le centre de distribution ou l’entrepôt, 60 à 70% sont souvent expédiés directement aux magasins. Les tailles et les couleurs sont distribuées de manière identique, quel que soit la localisation du magasin, et sans prendre en compte les habitudes d’achat des consommateurs locaux.

Ce processus d’allocation typiquement manuel vise un seul objectif : avoir une rotation de marchandise très rapide. Il y a des avantages à cette approche. Les produits à la mode sont disponibles lorsque les consommateurs les recherchent. Et les distributeurs savent qu’une partie de leurs marchandises touchera immédiatement sa cible.
Toutefois, cette approche peu scientifique présente de sérieux inconvénients. Lorsque les ventes de ces produits ne sont pas au rendez-vous, les transferts de stocks marchands ou la démarque de stocks résiduels entrainent des surcoûts importants, impactant la rentabilité opérationnelle. Les produits performants localement sont soumis à des ruptures qui peuvent impacter la performance d’une collection dans son ensemble. La non prise en compte des espaces marchands dans la gestion de ces flux à forts volumes, les erreurs de destination perturbent également la capacité des distributeurs à écouler les stocks, et réduisent l’espace de vente disponible pour les produits les plus récents et les plus rentables à écouler.
C’est là qu’un logiciel d’allocation intelligente peut faire la différence.

Aligner l’approvisionnement et la demande – avec plus de précision

En utilisant un tel logiciel pour collecter et analyser les données démographiques locales et les comportements des consommateurs, les distributeurs peuvent adopter une approche plus scientifique de l’allocation, adaptée aux caractéristiques de chaque magasin. Ils peuvent ensuite organiser les flux de stock pour coller aux espaces de vente disponibles, sans sacrifier la vitesse de rotation. Et ils peuvent s’assurer que les magasins affichant les plus fortes ventes obtiennent les marchandises dont ils ont besoin, dans les bons assortiments de couleurs, tout en tenant compte les tailles spécifiques – sans être en sur-stock ou en rupture de stock.
Si les cibles d’allocation initiales des distributeurs peuvent se révéler parfois très éloignées de la performance réelle de vente, alors la phase de réapprovisionnement est exploitée pour rectifier ces erreurs. Les distributeurs sont maintenant en mesure de rediriger les vagues successives potentielles d’approvisionnement vers les magasins qui vendent le plus. Et lorsque le produit arrive en fin de vie, ils peuvent utiliser les mêmes techniques de ciblage pour piloter les démarques.

Optimiser la disponibilité, la flexibilité et la rentabilité

De cette manière, une solution d’allocation avancée transforme une approche imprécise, et de ce fait inefficace, en un processus scientifique qui aligne les produits avec la demande au niveau du magasin, tout au long du cycle de vie du produit et de la collection. Bien évidemment en prenant en compte les contraintes liées aux espaces marchands disponibles, aux capacités de manutention en entrepôts, ou celles de réception en magasins. Et pourquoi pas en tenant compte des contraintes liées aux capacités de traitement des gestionnaires de stocks. Certains distributeurs ont pu automatiser jusque 95% de leurs flux d’allocation, réduisant significativement le temps de travail dédié à cette activité.

L’allocation intelligente aide activement les distributeurs à améliorer leurs ventes en augmentant la disponibilité des produits tout en tenant compte des espaces marchands. Par ailleurs, la réduction des couts de démarques et de transferts de stocks, l’amélioration des opérations de manutention par la prise en compte de lots multi-tailles ou potentiellement multi-couleurs ont des impacts certains sur l’augmentation des marges. Un distributeur de mode international a réussi à améliorer ses ventes comparatives en magasin de 9,9%, tandis qu’un autre a fait passer son niveau de service de 90 à 97% – sans augmentation des stocks.
Dans l’environnement complexe d’aujourd’hui, il est vital de disposer des bons produits au bon endroit et au bon moment pour satisfaire la demande des consommateurs. Armés de leurs smartphones, ordinateurs portables et autres tablettes, les consommateurs modernes sont maintenant équipés pour acheter immédiatement, de n’importe où, ce qu’ils recherchent. Les distributeurs capables de répondre rapidement à cette demande par la mise en place de processus d’allocation réactifs et, dans une certaine mesure prédictifs, sont ceux qui réussiront.

Autour du même sujet