Le cœur de la finance bat au rythme de Twitter

Rapide comme l’éclair. Capable de connecter les financiers, les banquiers et les assureurs partout dans le monde. Système d’information privilégié par un vaste réseau qui se structure rapidement autour de personnalités et d’experts. Twitter se fraye rapidement un chemin dans le monde des professionnels de la finance.

Quand la finance s’éveille aux nouveaux réseaux sociaux

Les marchés sont impitoyables. Suréquipés d’applications et de matériels informatiques de dernière génération, ils alimentent les bourses mondiales d’ordres d’achats et de ventes en fonction des anticipations qu’ils font des marchés … ou grâce à leurs sources d’informations.

En avril 2013, la SEC (Securities & Exchange Commission), le gendarme de la bourse américaine, autorisait les sociétés cotées à publier leurs informations financières via les réseaux sociaux. Quelques jours plus tard, Bloomberg, une des plus puissantes agences d’informations financières mondiale, intégrait le flux Twitter dans ses terminaux. La finance mondiale découvrait un nouveau fil d’actualité et la puissante qu’il recelait. Dans ce nouveau monde du Big Data et de l’exploitation instantanée des données, Twitter devenait en un éclair un acteur majeur.
Quelques jours plus tard, les marchés découvraient la capacité de l’oiseau bleu à les survoler et les perturber. En un tweet publié sur le compte de l’Associated Press, "Breaking : two explosions in the White House and Barack Obama is injured", l’Armée Syrienne Electronique démontrait la nouvelle capacité de Twitter à influencer les bourses et sa propre capacité à déclencher une guerre électronique. Un flash-Krach de 136 milliards de dollar transformaient ces 73 caractères en un tweet devenu le plus cher de l’histoire … Depuis, la capacité de ce réseau social à interagir avec les marchés financiers ne cesse de se démontrer. Il devient de plus en plus compliqué de dresser un palmarès des impacts de Twitter sur la finance. Alors que l’innovation permet au Trading à Haute Fréquence d’aller de plus en plus vite, quelques bruits dans le système peuvent provoquer de multiples impacts totalement imprévisibles. Peut-être même qu’un jour Twitter intégrera le cercle fermé des sources de risque systémique que cherchent à contrôler, par leurs directives et régulations financières, l’Europe et les Etats-Unis.

Quand la France prend le relais au travers de ses professionnels

Avec Linkedin, Twitter est aujourd’hui un de principaux supports de la mondialisation actuelle des relations entre professionnels. En France, ces réseaux sociaux, à destination du monde professionnel, ne cessent de poursuivre leur croissance dans le domaine de la banque finance assurance. Dans Twitter, le nombre de followers des principaux comptes progresse de façon exponentielle.
Par quelques exemples et chiffres il est possible de s’en rendre compte : en moins de 2 ans et depuis une étude publiée par le site café de la bourse, 12 comptes Twitter parmi les plus influents de la finance française ont vu leur nombre d’abonnés progresser de 200 %. En 4 mois en 2013, les principaux comptes de la gestion d’actifs de sont envolés en moyenne de 30 % !

L’oiseau bleu tutoie les cimes, jusqu’où pourra-t-il aller ?

Les professionnels, qui se connectent, sont de plus en plus avides de trouver de l’information de qualité sur leur expertise et de la partager avec d’autres experts dans leur domaine. Relation de 2ème niveau, de 3ème niveau, … ces frontières sont abolies avec Twitter, en un simple clic il est possible de s’abonner et de communiquer avec n’importe quel autre membre du réseau. Le saut temporel est instantané et projette l’utilisateur dans une autre dimension. Afin de se repérer dans cet univers, parfois complexe à appréhender, une étude sur « 200 comptes Twitter dans le domaine de la banque finance assurance en France » propose en ce début d’année 2014 une sélection des principaux comptes à suivre.
Ces comptes y sont triés en 8 représentatives.
Rapidement, le nouveau venu constatera qu’il pénètre un univers en pleine expansion dont nul ne connait les limites. Seule l'imaginaire collectif permet d’envisager le futur qui se construit dans cette plate-forme. Les professionnels y développent leurs connaissances et s’approprient la théorie du 1+1=3. Le partage d’information y est la règle et les sujets traités de plus en plus innovants. Twitter peut rapidement devenir une application aussi indispensable que tous les logiciels utilisés au quotidien par le monde financier.

Etats-Unis / Innovation