Bureaux à Partager et le coworking, un exemple de consommation collaborative B2B

Le modèle économique de la consommation collaborative touche de nombreux secteurs dont notamment ceux des voyages et de la grande distribution. De plus en plus prononcé, ce modèle s’installe depuis plusieurs années sur la sphère B2B à travers, surtout, les logiques de coworking.


La consommation collaborative, une tendance au partage

La consommation collaborative, économie du partage, ou encore sharing economy en anglais, est un modèle socio-économique construit autour de la notion de partage des ressources.

Pour faire simple, l’utilisation prime sur la propriété du bien. Ainsi, plutôt que d’acheter une voiture, on peut voyager en covoiturage, plutôt que d’acheter sa machine à laver, on peut utiliser simplement celle de son voisin, etc...

La consommation collaborative possède une identité fortement marquée, constituée par des valeurs fortes telles que la durabilité, la prise en compte de la planète (sous des aspects écologiques notamment) ou encore l’évolution de l’homme au sein de notre société (une société toujours plus individualiste qui, grâce à la consommation collaborative retrouve une part d’échanges et de “relations humaines sociales”).

Le fort développement de la consommation collaborative dans notre société actuelle est récent et a été catalysé par l’installation d’Internet en tant que place importante dans la vie de l’Homme moderne. Internet permet de connecter les gens entre eux, et d’agir telle une plateforme centralisant les ressources et compétences de chacun.

C’est ainsi que nous retrouvons différentes formes de manifestations de la consommation collaborative à travers la location (bureaux ou location d’objets par exemple), l’échange ou troc de biens matériels (comme sur le site My Recycle Stuff), l’hébergement (autour des logements notamment), ou encore l’échange de compétences entre particuliers (que ce soit pour le ménages, le bricolage ou l’éducation par exemple).

Ces différentes manifestations de la consommation collaborative se retrouvent désormais également sur le secteur B2B.

Le coworking, la consommation collaborative au service du B2B

En B2B, de cette entraide ressort un phénomène particulièrement intéressant : le Coworking, ou travail coopératif.

Le coworking va permettre de créer, au sein d’un espace de travail partagé, un réseau d’entrepreneurs et salariés pour qui l’échange et l’entraide seront des valeurs inhérentes à leur vie dans les locaux.

Outre cette solidarité valorisée, le coworking va aussi être le pilier d’une compétitivité catalysée par les interactions et les résultats de toutes les collaborations du lieu partagé : un écosystème productif, ou l’expérience des uns va servir le projet des autres. Remettant en question certains modèles de travail plus traditionnels, la tendance coworking est à contextualiser avec les avancées technologiques et les évolutions sociales récentes (Internet, réseaux sociaux, ultra-connectivité) qui entraînent des modifications comportementales et sociologiques telles que le partage d’expériences ou encore la mutualisation des compétences pour démultiplier la puissance des acteurs.

Ces espaces de coworking se sont multipliés en France avec une importante dynamique de croissance (je vous propose de retrouver l’infographie ci-dessous datant de fin 2012, mais exprimant parfaitement ces enjeux).


Bureaux à Partager, un exemple français B2B sur Internet

Du fait de cette généralisation des espaces de travail collaboratifs, on a vu différents sites, “agrégateurs” des meilleurs espaces, tel que Bureaux à Partager, le leader sur le marché français.

Bureaux à Partager, c’est ce service qui va mettre en relation les propriétaires de bureaux avec les personnes à la recherche d’un poste de travail.

Surfant sur cette forte tendance à la collaboration et au coworking, la start-up propose de trouver le bureau ou la salle de réunion de ses rêves ! A travers divers critères tels que le code postal, la taille de l’équipe ou encore le budget disponible par mois, le module de recherche offre un filtre sélectif des annonces disponibles.

Le principe peut d’ailleurs faire penser aux différents sites de recherches de location d'appartements et aux agences immobilières.


Outre cette tendance au coworking, ce type d’entreprise permet de répondre aux complexités de développement auxquelles sont confrontés les entrepreneurs. En effet, l’incertitude de l’intensité et de la rapidité de développement de l’activité amène les entreprises à penser à des structures physiques qui soient les plus souples et modulables possibles.

De fait, en surpassant les baux 3-6-9 traditionnels, le chef d’entreprise peut gérer plus simplement le flux de “colocataires” professionnels au sein de l’entreprise afin de réduire les coûts de structure, et dans l’attente du développement exponentiel espéré.

Cette plateforme de recherche de bureaux en coworking, comme ses homologues, cherche à apporter la flexibilité manquante, tout en évangélisant la notion de consommation collaborative B2B.

La consommation collaborative continue donc sa croissance dans de nombreux secteurs, portée par les près d’1 millions d’auto-entrepreneurs en France. Malgré les bénéfices et perspectives sociales encourageantes prônées par ce modèle, la question qui se pose aujourd’hui est celle de sa rentabilité, et donc de sa survie à plus long terme.

Réseaux sociaux / Consommation