Données et analytiques, les nouvelles tendances qui impactent le secteur financier

Dans un monde interconnecté, les entreprises doivent quotidiennement gérer des volumes de données astronomiques de plus en plus rapidement. Pour cela, elles doivent savoir révéler tout le potentiel de leurs données en valorisant l'information clé pour prendre des décisions stratégiques.

Depuis un moment déjà, de grandes institutions financières explorent de nouvelles pistes afin de faire parler l'information de leurs clients et des marchés tout en cherchant à rendre les données plus accessibles, mais surtout plus faciles à gérer et à analyser. Les entreprises financières en général ne cessent de pousser leurs DSI à créer toujours plus de valeur à un coût minimal. Au travers des plans d'actions élaborés, le DSI doit mieux servir les intérêts de l'entreprise en améliorant la performance et la disponibilité de l'infrastructure tout en la dotant de technologies élaborées qui l'aideront à réduire les coûts, mais également à s'assurer que les données répondent aux niveaux de performance et de résilience du marché. 

Quelles sont les technologies nécessaires ?

Avec la révolution numérique de l'industrie financière, les applications bancaires ont envahi notre quotidien tandis que le trading haute fréquence perturbe les marchés financiers internationaux. Les données, mais également leurs applications, pilotent l'innovation dans l'industrie financière qui s'infiltre dans de nombreux secteurs (commerce, bancaire, assurances) et offre aux DSI une opportunité et un avantage incroyables.

Auparavant, il suffisait aux entreprises d'analyser leurs archives de données structurées pour examiner les résultats passés. Or l'information évolue désormais à la vitesse de la lumière ; au bout d'un jour voire d'une heure, les données peuvent déjà ne plus être valides. C'est pourquoi les entreprises traquent l'information instantanée en misant sur les technologies et les outils d'analyse en temps réel pour analyser leurs données structurées et non structurées.

De plus, à mesure que les bases de données grandissent, les entreprises doivent puiser des quantités astronomiques de données bien souvent déstructurées et hétérogènes parmi une diversité de sources. Les technologies nécessaires pour les extraire ne sont plus les mêmes, ce qui oblige de nombreuses entreprises à repenser entièrement leurs choix en matière de technologie.

L'infrastructure est le socle de l'innovation : le recours aux modèles dématérialisés dans le cloud permet aux DSI de maintenir leurs technologies à jour à des coûts encadrés tout en s'adaptant continuellement aux besoins de l'entreprise. Le développement du cloud hybride en particulier permet d’effectuer en temps réel diverses activités critiques (détection de fraudes, décisions de prêt instantanées, évaluations approfondies du risque, personnalisation poussée) qui décuplent la valeur ajoutée de l'information.

Dans le secteur du stockage d'entreprise, qui constitue généralement un budget important pour les entreprises, le modèle de coût du Flash par rapport aux autres supports a radicalement changé. À mesure que les coûts diminuent, les performances augmentent. En effet, dans son rapport « Solid-State Array TCO Reality Check »[1], le cabinet Gartner a calculé qu'il ne fallait désormais que 5,4 mois en moyenne pour amortir l'achat de baies de stockage 100 % Flash.

A mesure que le cloud investit l'industrie du stockage, le potentiel d'économie et d'optimisation à long terme augmente de manière exponentielle.

Les services du secteur financier sont-ils technologiquement prêts ?

Si les banques possèdent effectivement les fonds nécessaires pour concevoir des processus robustes en adoptant de nouvelles technologies, il leur est souvent difficile de tirer pleinement parti des capacités disponibles sur le marché actuellement, en raison de leur dimension complexe et volumineuse, ou de se transformer aussi rapidement qu’elles le souhaiteraient.

Mais si elles n'évoluent pas, leurs concurrents s'en chargeront à leur place et le marché n’aura de cesse d’évoluer en fonction des offres de services plus qualitatives les unes que les autres. 

La capacité du DSI à investir dans un environnement de datacenter simple, évolutif et ultra-performant est l'un des atouts stratégiques les plus précieux pour une entreprise. En effet, le DSI est celui qui pilote l'innovation à tous les niveaux de l'entreprise, en particulier lors de l'adoption d'un modèle de coût qui l'aidera à réduire les dépenses liées au stockage.

L’explosion des données constitue à la fois un risque et une opportunité pour le secteur, et seules les institutions financières qui réussiront à capitaliser leur plate-forme de données parviendront à faire la différence.

[1] « Solid-State Array TCO Reality Check », Gartner, 2016 (https://www.gartner.com/doc/reprints?id=1-30P3YDK&ct=160308&st=sb).

Fintech