Impression 3D : comment cette technologie redistribue les cartes entre les acteurs de l’industrie automobile

Pesant plus de 5,1 milliards de dollars, l’impression 3D est devenue l’une des technologies phares de l’industrie du futur. Les imprimantes 3D se sont démocratisées chez les particuliers et commencent à être largement adoptées par les industriels et plus particulièrement dans l’industrie automobile.

Pour ce seul secteur, les analystes estiment que le marché atteindra 1,1 milliard de dollars d’ici 2019 ; ce qui bouleversera totalement les modèles traditionnels. L’impression 3D pourrait en effet impacter de manière significative de nombreux pans de l’industrie automobile, et notamment les services après-vente.

L’adoption de nouvelles technologies telle que l’impression 3D représenterait un nouveau levier de génération de revenus, de bénéfices et de fidélisation client. Voici trois manières dont l’impression 3D peut bouleverser l’après-vente automobile et comment les professionnels peuvent s’adapter :

Production de pièces détachées  

Depuis longtemps, les industriels utilisent l’impression 3D pour créer des prototypes de pièces. Avec les progrès continus apportés à cette technologie et l’introduction de matériaux innovants, ils peuvent désormais imprimer des pièces en métal.

Cela révolutionne totalement les processus traditionnels puisqu’il est désormais possible de s’appuyer sur l’impression 3D pour créer des pièces de rechange. C’est pourquoi Audi et d’autres constructeurs concurrents ont commencé à investir dans cette technologie afin de moderniser et améliorer l’efficacité de leur chaîne logistique.

Les constructeurs doivent adopter de nouveaux processus et des solutions qui se connecteront de manière fluide avec les différentes branches de leur organisation pour gérer l’impression 3D et les pièces et produits créés. Toute entreprise est confrontée à la problématique des anomalies de stocks et de commandes et sans technologie avancée, ces enjeux ne peuvent être résolus.

 Gestion des stocks des pièces détachées   

Plus l’impression 3D progresse, plus son impact devient majeur sur la gestion des stocks des pièces de rechange. Aujourd’hui, les industriels disposent des outils nécessaires pour que leur chaîne d’approvisionnement soit toujours plus agile et connectée. Mais la production des pièces est encore loin de se faire à la demande, et il faut souvent plusieurs semaines, voire plusieurs mois, pour qu’elles soient disponibles et expédiées.

Par ailleurs, 25% des coûts de stockage sont des pièces qui ne sortent pas de l’entrepôt.  Que se passerait-il si les constructeurs avaient la capacité d’imprimer uniquement le nombre de pièces nécessaires ? L’impression à la demande pourrait ainsi bouleverser la manière dont les entreprises gèrent leurs stocks de pièces détachées. Pour réussir, elles doivent adopter des solutions avancées de planification et connaitre leurs besoins en matière de stocks.

Services logistiques et sur le terrain  

Bien que cela soit l’idéal recherché, avoir les bonnes pièces au bon endroit et au bon moment n’est pas si aisé que cela pour les entreprises. D’ailleurs, l’un des postes de coûts les plus importants pour un fabricant est le transport, qui représente souvent 10 à 12% de son budget annuel. En outre, si un produit n’est pas disponible chez un concessionnaire ou à l’entrepôt quand le client en a besoin, il y a de grandes chances que ce client se tourne vers la concurrence si un nouveau problème survient.

L’impression 3D permet de contourner ce problème puisqu’il sera possible d’imprimer la pièce nécessaire immédiatement, aussi bien chez le concessionnaire que dans l’entrepôt. Même si cette technologie ne sera généralisée qu’à moyen ou même long terme, les entreprises pourront alors économiser du temps, de l’argent et fidéliser leurs clients.

  ---  

La supply chain de l’industrie automobile a amorcé sa transformation. Des acteurs tels que Tesla permettent ainsi à ses clients de contourner le modèle traditionnel des concessionnaires qui collaborent avec les fabricants d’origine pour avoir recours avec des fournisseurs tiers tels qu’Amazon pour se faire livrer des pièces. L’après-vente a déjà grandement évolué depuis quelques années au sein de l’industrie automobile et il est certain que cela continuera avec la démocratisation de l’impression 3D qui prend une part de plus en plus importante dans ce secteur. 

Autour du même sujet

Annonces Google