Ce qu'apporte l'Internet des objets à l'immobilier

L’Internet des objets, l'IoT, pour Internet of Things, ou encore objets connectés, est un sujet à la mode. A juste raison, car les perspectives ouvertes sont majeures et vont impliquer rapidement notre quotidien. Certains prévoient qu’en 2020, 21 milliards d’objets connectés pourraient être en circulation, c’est-à-dire trente par foyer. Qu’en est-il pour l’immobilier ? Quelles sont les applications au-delà de la domotique ?

J’ai découvert les objets connectés en achetant une imprimante de bureau, connectée. C’est-à-dire qu’elle envoie par Internet le nombre de pages imprimées et le niveau des cartouches d’encre. En retour, je reçois une facture basée sur la consommation effective et les cartouches nécessaires arrivent par La Poste. Le fabricant y gagne un client captif, mais il s’occupe de tout à ma place. Ce modèle peut s’appliquer à presque tous les objets de notre vie courante.

Pour l’immobilier, plusieurs axes majeurs peuvent être identifiés : la gestion du domicile, le maintien à domicile, la gestion des immeubles et des applications ponctuelles. Seule la gestion des immeubles concerne réellement l’immobilier et les professionnels du secteur.

Les objets connectés arrivent dans nos maisons pour gérer la consommation et optimiser les usages de ce que l’on nommait autrefois ladomotique : chauffage, éclairage, consommation d’eau et sécurité. Les innovations sont foison et il est difficile de discerner ce qui est vraiment utile et perdurera de ce qui est éphémère. Ces innovations sont créées et développées par des start-up qui allient avec les majors du secteur dès qu’elles ont fait leur preuve.

Le maintien à domicile des personnes âgées devient un sujet de société majeur et les professionnels qui s’occupent de construire, vendre, louer, ou gérer des logements vont devoir prendre en compte les spécificités des logements conçus pour le troisième âge. Les objets connectés permettent de transmettre à la famille ou aux accompagnants des informations sur la vie dans le logement et en conséquence d’intervenir quand nécessaire. Un exemple simple : si la porte du réfrigérateur est connectée, la famille reçoit des messages quand elle n’a pas été ouverte. C’est un signal que la personne âgée ne s’alimente pas assez. Dans ces logements, de nombreux objets doivent être connectés, ce qui nécessite un réseau spécifique, différent de l’Internet courant.

La gestion de l’immeuble, résidentiel ou tertiaire, est en train d’être transformée par l’arrivée de l'IoT. Elle permet la connaissance, à distance, des consommations réelles et des flux de l’immeuble (eau, électricité, énergie...), donc leur optimisation et aussi leur facturation individuelle. Mais aussi, l’Internet des objets permet une maintenance préventive pilotée à distance, promesse de moins de pannes, moins d’interventions et d'une meilleure relation client avec les propriétaires et les occupants. L’objet connecté peut être un ascenseur ou des portes et serrures pour la gestion des accès.

Pour faire fonctionner tous ces flux d’informations, un réseau et un protocole de communication communs sont nécessaires. Les trente objets connectés de la maison doivent communiquer entre eux : la climatisation et les volets électriques doivent se coordonner sinon il n’y a pas d’économies. Une couche d’intelligence artificielle est nécessaire pour savoir qui et à quelle heure va venir à la maison, afin d’anticiper et de donner les bonnes instructions, au bon moment, à la clim et aux volets. Des choix, avec des gagnants et des perdants, vont devoir être effectués rapidement. Les professionnels de l’immobilier doivent s’y intéresser s’ils ne veulent pas être marginaliser dans une partie importante de la gestion de l’immeuble. La société qui contrôlera les datas de l’immeuble sera en position dominante par rapport au gestionnaire.

A l’occasion du salon RENT, les 11 et 12 octobre à La Villette, Godefroy Jordan, président de SmartHab donnera une conférence sur le thème "Objets connectés et immobilier, où en est-on ?". Il fera le point sur le logement connecté et intelligent qui prend son essor et fait entrer les objets connectés dans l’immobilier résidentiel. Le marché décolle, avec plus de 80% de français intéressés !

Proptech

Annonces Google