Interact IoT veut guérir les paniers percés à coups d'électrochocs

Reliée à des capteurs, cette plateforme logicielle délivre des chocs électriques jusqu'à 340 volts à ses utilisateurs trop dépensiers.

Les paniers percés guéris de leur folie dépensière avec… des électrochocs. C'est la solution radicale que propose la société de services financiers anglaise Intelligent Environments. Sa plateforme Interact IoT, lancée en 2016, relie le compte en banque du quidam avec les objets connectés qui l'entourent au quotidien. Cette solution, qui peut être achetée par n'importe quelle banque et intégrée facilement dans son système informatique, doit permettre aux particuliers de reprendre le contrôle de leurs dépenses, de plus en plus dématérialisées, grâce à des objets physiques.

L'un des deux premiers appareils à être relié à cette nouvelle solution est le bracelet intelligent Pavlok. Ce wearable a été lancé en 2014 pour aider ses propriétaires à refréner leurs mauvaises habitudes : à chaque fois qu'ils se rongent les ongles, par exemple, leur Pavlok leur envoie une décharge électrique. Dans le cadre de cette nouvelle application financière, qui vise les millennials, le bracelet connecté lance un choc électrique jusqu'à 340 volts à son utilisateur lorsque ses dépenses mensuelles dépassent un certain montant (qu'il est libre de définir en amont).

Le bracelet connecté Pavlok lance un choc électrique à son utilisateur lorsque ses dépenses mensuelles dépassent un certain montant

La plateforme bancaire IoT est également reliée au thermostat Nest d'Alphabet. Lorsque le compte en banque du propriétaire de l'appareil tombe en dessous d'un certain niveau, il baisse automatiquement la température de son appartement. Cela permettrait, selon Intelligent Environment, d'économiser plus de 100 euros par an.

Mais ce n'est qu'un début pour la société : de la maison à la voiture en passant par les vêtements, c'est l'ensemble des objets du quotidien qu'elle veut relier au compte en banque de ses clients via Interact IoT. "Nous voulons notamment y connecter des voitures intelligentes, qui seraient capables de vérifier quelle est la pompe d'essence la moins chère sur le trajet prévu par leur propriétaire lorsque ses finances sont dans le rouge", imagine David Webber, directeur général d'Intelligent Environments, qui compte parmi ses clients le groupe automobile Toyota. Et de poursuivre : "Un réfrigérateur communiquant pourrait automatiquement commander du lait frais lorsque la brique rangée dans sa porte est vide."

La plateforme Interact IoT sera déployée chez plusieurs banques d'ici fin 2016

Cette solution qui allie finance et IoT pourrait donc permettre aux clients finaux des banques de mieux contrôler leurs dépenses, mais aussi aux appareils intelligents d'effectuer directement des transactions financières les uns avec les autres. "La prochaine révolution ne viendra pas des objets connectés en soit, mais de leur interconnexion, notamment pécuniaire. Ce marché va devenir important d'ici quelques années", assure David Webber, qui veut faire de sa société l'un des pionniers de secteur d'activité naissant.

Fondée il y a plus de 15 ans, Intelligent Environment a toujours été spécialisée dans la conception de logiciels financiers. Les banques connectent facilement leur ancien back office à ces solutions plus modernes, qui leur permettent de proposer à leurs clients des applications mobiles, un site responsive… L'entreprise a d'ores et déjà commercialisé Interact IoT auprès de différentes banques, mais ne peut pour l'instant dévoiler leurs noms. La plateforme sera déployé chez plusieurs d'entre-elles d'ici fin 2016.

A lire aussi :

 

IoT / Compte bancaire