Oublier de prendre en compte la taxe foncière

Dans certaines villes, la taxe foncière représente 3,6 mois de loyer. © 123RF/Bee32
"Il faut garder de la marge de manœuvre pour gérer tous ces aléas, comme la taxe foncière", ajoute Cécile Roquelaure, directrice des études chez Empruntis. "C'est le morceau le plus facilement identifiable."
Ainsi, le poids de la taxe en nombre de mensualités en plus par an peut représenter de 1,1 mois comme à Paris, à 3,6 mois comme à Montpellier, selon une étude de MeilleursAgents.com
Le gouvernement voulait créer une taxe foncière régionale, la TSER (Taxe Spéciale d'Equipement Régionale), pour financer des transferts de compétences. Mais il vient de renoncer au projet, selon Le Parisien du 16 septembre. Reste à savoir où l'État va trouver les 600 millions d'euros qu'elle devait rapporter.