La bulle immobilière en Europe, suite... et fin ? Très sage Allemagne

Béton n'est pas teuton. En tous cas pas à en croire ces 10 dernières années, pendant lesquelles l'Allemagne s'est nettement différenciée des autres pays développés en matière d'immobilier.

en 10 ans, l'immobilier allemand a perdu 5% de sa valeur.
En 10 ans, l'immobilier allemand a perdu 5% de sa valeur. © JDN

Entre 2000 et 2006, les prix de la pierre ont grimpé de 93% aux Etats-Unis. Qu'ont-ils fait en Allemagne ? Ils ont baissé de 8%. En fait, ces années-là, les prix outre-Rhin ont baissé chaque année pour finalement remonter (modérément, on vous rassure) à partir de 2007, quand ils s'effondraient d'abord aux Etats-Unis puis dans de nombreux pays d'Europe. Résultat, en 10 ans, l'immobilier allemand a perdu 5% de sa valeur (bien aidé par l'ancien en ex-Allemagne de l'Est), quand les Etats-Unis ont gagné 37%.

en neuf ans, le nombre de permis délivrés outre-rhin a baissé de 49%.
En neuf ans, le nombre de permis délivrés outre-Rhin a baissé de 49%. © JDN

Les courbes sont on ne peut plus différentes mais elles démarrent et terminent au même niveau. En neuf ans, le nombre de permis de construire délivrés outre-Atlantique a diminué de 46% et celui outre-Rhin de 49%. Mais, entretemps, les Etats-Unis ont connu une hausse de 30% en 2006, quand l'Allemagne constatait déjà une baisse de 29%.

Crise financière / Bulle immobilière