Immobilier : ce que les professionnels ne disent pas Le BTP va souffrir

Dans un secteur aussi réactif que le BTP, les conséquences de la crise financière et du plan de rigueur annoncé à la fin de l'été se font déjà sentir. Ainsi, en août, on a comptabilisé seulement 26 800 mises en chantier de logements neufs contre 30 000 en temps normal.


les maisons individuelles sont les plus sensibles à la conjoncture.
Les maisons individuelles sont les plus sensibles à la conjoncture. © JDN


















Ce décrochage est dû en grande partie à la faiblesse du segment des maisons individuelles. Seulement 10 689 permis de construire ont été accordés en août pour ce type de construction contre 13 à 15 000 en temps normal. Même pessimisme pour les maisons individuelles en lotissement. En août, 3 600 ont ét mis en chantier contre 5 000 en temps normal. Inquiétant pour ce secteur qui réagit rapidement à la conjoncture. Plus vite en tous cas que les promoteurs qui sont de plus grosses machines.


 

Crise financière / Lotissement