3e : Toulouse, 177 millions € collectés en 2008

Toulouse, en Haute-Garonne. © Valérie Durand

Troisième marche du podium : Toulouse. La ville rose n'était pas forcément attendue à un tel niveau de collecte de taxe professionnelle. C'était compter sans la présence d'Airbus et ses milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont les actifs immobilisés, sur lesquels se base le calcul de la taxe professionnel, sont conséquents : près de deux milliards d'euros à la fin 2007.

Et l'avionneur n'est pas la seule entreprise de poids enregistrée dans la ville. On y compte également une unité de Thalès, Continental, Latecoere ou encore la Caisse d'épargne de Midi-Pyrénées.