Lucien Barrière renonce à son introduction en Bourse

Le Casino Barrière d'Enghien-les-Bains, une des propriétés du groupe Lucien Barrière © Pierre-Emmanuel Rastoin / Pepperwest - Fotolia.com

C'était prévu pour le 1er octobre. L'introduction en Bourse de la participation de 49% du groupe de casinos Lucien Barrière, détenue par Accor, devait permettre à ce dernier d'effacer partiellement sa dette colossale de 1,2 milliard d'euros.

Malgré une activité séduisante et des beaux actifs immobiliers, les investisseurs ont boudé le titre, refroidis notamment par la perspective de la concurrence des jeux en ligne. Deux jours avant la date prévue, Accor a donc renoncé à la cession de ses parts, estimant la fourchette de prix trop basse (entre 16,10 et 19,60 euros). "Il n'est pas dans l'intérêt des actionnaires d'Accor de brader les titres", se défendra le groupe