La justice rendue par informatique

En matière de justice, l'informatique peut détecter des failles de procédure, voire rendre elle-même des décisions "objectives". © ArtemSam/Fotolia.com
Dans une quinzaine d'Etats américains, la libération conditionnelle des détenus est aujourd'hui déterminée par un algorithme analysant une centaine de critères, comme l'âge de la première incarcération. Objectif : limiter le risque de récidive tout en désengorgeant les prisons. Les résultats semblent être probants. Dans le Michigan par exemple, le taux de récidive à trois ans a chuté de 10 points en 6 ans. Un moyen peut-être de mettre fin à l'éternel débat sur la justice trop laxiste ou trop répressive.
L'intelligence artificielle est aussi capable de prédire… les décisions rendues par des juges humains. Un chercheur américain a ainsi mis au point un modèle mathématique qui prévoit les verdicts de la Cour Suprême avec un taux de fiabilité de 70%.