Les fonctionnaires de l'Elysée cumulent les heures supplémentaires

la cour des comptes incite le président à rémunérer les agents qui cumulent trop
La Cour des comptes incite le président à rémunérer les agents qui cumulent trop d'heures supplémentaires sous forme de primes. © lichtmeister - Fotolia.com

Egalité, vous avez dit égalité ? En France, les agents de la fonction publique d'Etat ont le droit d'accomplir jusqu'à 25 heures supplémentaires par mois. Mais ceux qui travaillent au service de la présidence de la République explosent parfois ce plafond. Certains sont même allés jusqu'à déclarer 245 heures supplémentaires le même mois.

La Cour des comptes s'en offusque et recommande au président de la République d'attribuer des primes, notamment des indemnités pour sujétions spéciales, à ces personnels qui dépassent allègrement le seuil autorisé. Une solution qui, pour Didier Migaud, aurait le mérite d'éviter le recours au système déclaratif, difficile à contrôler. En 2012, le coût des heures supplémentaires a atteint 1,8 million d'euros.