Hubert Joly, le nouveau patron de Best Buy, le Darty américain

le français s'est vu offrir environ 30 millions de dollars pour prendre la tête
Le Français s'est vu offrir environ 30 millions de dollars pour prendre la tête de Best Buy. © Carlson

Désigné en 2012 pour prendre les rênes de l'Américain Best Buy, le géant de la distribution électronique grand public, Hubert Joly n'en est pas à son premier mandat à la tête d'une entreprise étrangère. Le Français de 53 ans, un diplômé de HEC et de l'IEP de Paris, a présidé pendant quatre ans le groupe hôtelier Carlson, lui aussi américain.

Sa carrière, il la débute en tant que consultant au cabinet de conseil McKinsey & Company en 1981, avant de bifurquer, déjà à l'époque, vers le secteur de la technologie électronique : en 1996, il devient président d'EDS France, filiale d'une société de services en ingénierie informatique américaine. En 1999, il rejoint le groupe Vivendi Universal, où il sera nommé au poste de vice-président chargé de l'intégration des activités nord-américaines en 2001.