N°4 ex-aequo : la Nouvelle-Zélande, laboratoire du libéralisme

taux de chômage en nouvelle-zélande. en fond: la baie d'auckland.
Taux de chômage en Nouvelle-Zélande. En fond: la baie d'Auckland. © Tony Fonseca

Surnommée le "laboratoire du libéralisme", la Nouvelle-Zélande peut se targuer d'un taux de chômage extrêmement bas, en déclin permanent depuis une dizaine d'années. Depuis le milieu des années 1980, privatisation et réduction de la fonction publique sont à l'ordre du jour des politiques néo-zélandaises. Le marché du travail a été radicalement transformé, passant du syndicat obligatoire à une flexibilité poussée. Le versement des indemnités chômage est lui aussi soumis à de sévères conditions.