2ème : Japon (2,4%)

La faible natalité du Japon est une des causes du taux de chômage bas. © Sean Pavone - 123RF
Au troisième trimestre 2018, le pays du soleil levant pouvait se vanter d'un taux de chômage de 2,4% de la population active. Trois raisons principales expliquent cette performance . D'abord le taux de fécondité est très faible (1,4 enfant par femme en 2016 selon l'OCDE), il y a donc plus de sortants que d'entrants sur le marché du travail. Le taux d'emploi des femmes reste peu élevé (elles ne sont donc pas comptées dans la population active) et l'archipel n'a que très peu recours à l'immigration de travail.
Suggestions de contenus