Legrand, de la porcelaine à l'électricité

l'ancêtre de l'interrupteur, dit 'tumbler' produit par legrand dans les années
L'ancêtre de l'interrupteur, dit "tumbler" produit par Legrand dans les années 30. © Legrand

En 1860, un nouvel atelier de porcelaine s'installe à Limoges. L'arrivée de la fée électricité aura bientôt raison de sa destinée. En effet, avant l'apparition du plastique, la porcelaine était le meilleur isolant connu. En 1919, Legrand s'associe avec un entrepreneur en électricité afin d'optimiser les fours de l'usine. S'ajoute alors à la production de porcelaine de table celle des interrupteurs. Le succès est rapide, et à la veille de seconde guerre mondiale, les interrupteurs deviennent l'activité principale de Legrand. L'incendie de son usine en 1949 déterminera définitivement sa vocation. Ses dirigeants décident de se spécialiser sur la seule production d'appareillage électrique. Un créneau remarquablement exploité jusqu'à aujourd'hui. Legrand est numéro un mondial en interrupteurs et prises de courant.