L'aide à l'embauche aurait suscité 380 000 recrutements

 Le principe : toute nouvelle embauche est aidée à hauteur de l'intégralité des charges patronales au niveau du SMIC pour les entreprises de moins de 10 salariés. Recruter un apprenti exonère de charges. Enfin des primes de 1 000 à 3 000 € sont versées aux entreprises qui embauchent un jeune de moins de 26 ans en contrat de professionnalisation ou qui convertissent un stage en CDI.

 Ce qui marche : le ministère de la Relance revendique fin août 380 000 embauches dans des TPE qui auraient fait l'objet d'une demande d'aide. Pour la première fois depuis un an, le chômage des jeunes a reculé en juillet (-0,4%) sur un mois.

 Ce qui ne marche pas : selon RMC, 100 000 jeunes apprentis rechercheraient un employeur. Une information démentie par le gouvernement. Et le nombre des chômeurs est reparti à la hausse en juillet (+10 700).

Suggestions de contenus