La consommation se maintient grâce à quelques coup de pouces

 Le principe : distribuer chèques et primes à des ménages ciblés pour relancer la consommation.

 Ce qui marche : des chéquiers CESU (chèque emploi services universels) d'une valeur de 200 € ont été envoyés entre le 1er juin et le 10 juillet à 1,5 million de foyers. Un coup de pouce pour la consommation équivalent à 300 M€. Par ailleurs, une prime de solidarité active, d'un montant de 200 €, a été versée le 6 avril 2009 à 4,22 millions de ménages. Une prime pour les familles modestes de 150 € a été versée le 5 juin à environ 3 millions de familles aux revenus modestes.

 Ce qui ne marche pas : au total cela représente 1,9 milliard € au profit des ménages les plus modestes injectés pour favoriser la consommation. Cet indicateur, s'il ne flanche pas, est stable sur un an.

Suggestions de contenus