Ca sent le sapin pour le parfumeur Garraud

la nouvelle stratégie des dirigeants n'a pas eu l'effet escompté.
La nouvelle stratégie des dirigeants n'a pas eu l'effet escompté. © Photomontage JDN / catsi / zimmytws - Fotolia.com

Cette entreprise fondée en 1950 par René Garraud, un célèbre visagiste, fabriquait et commercialisait au début des années 2000 quantité de produits cosmétiques vendus sous différentes marques, dont la sienne.

En 2008, de nouveaux dirigeants reprennent la marque. Ils nourrissent de grandes ambitions pour Garraud-Paris et souhaitent développer l'entreprise. Ils lancent alors des chantiers tous azimuts : développement des circuits de distribution, internationalisation, packaging, stratégie tarifaire... L'entreprise ouvre même une boutique en propre à Paris. Pour grossir, ils prennent également une participation majoritaire dans Lexel, un vendeur de cosmétiques à domicile, alors en redressement. Mais cette dernière expérience tourne court et les comptes de Garraud-Paris se dégradent. L'entreprise et ses 34 salariés sont au pied du mur. Le tribunal de commerce de Paris a placé l'entreprise en redressement judicaire le 14 décembre 2010.