Vincent Bolloré collectionne les bandes dessinées de son enfance

il a aménagé son dressing avec des couvertures de bandes-dessinées.
Il a aménagé son dressing avec des couvertures de bandes-dessinées. © Photomontage JDN / Daniel Sainthorant - Fotolia.com

L'homme d'affaires breton Vincent Bolloré reconnaît que sa passion pour les bandes dessinées "relève de la psychanalyse". Et pour cause, il souhaite reconstituer à tout prix les collections de BD de son enfance. Il ne s'intéresse qu'à ce qu'il a lu, dans la forme où il l'a lu. Ce qui lui plaît, c'est la relecture, le retour dans ses émotions passées.

Ce qui en fait un collectionneur très particulier puisqu'il ne recherche que des BD publiées entre 1945 et 1964.  "Le Prisonnier de Bouddha" et "Tif et Tondu contre la main blanche" font partie de ses séries préférées. Il voit dans les BD une école de vie. Il y a les héros qui réussissent et d'autres qui échouent. Et elles lui ont appris la persévérance. Les héros tombent plusieurs fois mais finissent toujours par s'en sortir.  Tant et si bien qu'il a carrément fait aménager son dressing avec une sélection de couvertures d'albums.