Trois grands ports au secours de l'engorgement routier

l'etat concentre ses projets portuaires sur quelques villes.
L'Etat concentre ses projets portuaires sur quelques villes. © Anyka / Fotolia.com

La France compte bien profiter d'ici 2050 de sa façade maritime pour développer enfin ses ports. Mais le retard pris par rapport à d'autres ports européens étant difficile à combler, la France jouera une autre carte. Celle des autoroutes de la mer en direction de l'Espagne et du Portugal pour éviter le passage annuel de 100 000 camions. Les ports de Nantes, du Havre et de Marseille deviendront ainsi des terminaux multimodaux de marchandises (route, fer, mer).

Avant 2050, Le Havre aura augmenté ses capacités grâce à la création d'un nouveau terminal à conteneurs et à l'aménagement d'un terminal multimodal. De nouveaux terminaux conteneurs et minéraliers auront vu le jour à Dunkerque. La vocation portuaire de Nantes sera renforcée, elle par la création de nouveaux terminaux conteneurs et rouliers et Marseille renouera avec son glorieux passé maritime avec ses projets Fos3XL et 4XL destinés à augmenter ses capacités.