L'espadrille repasse la Loire

l'espadrille est déjà le produit-phare de l'été 2011.
L'espadrille est déjà le produit-phare de l'été 2011. © Yves Roland - Fotolia.com

Les magazines féminins sont unanimes, l'espadrille sera le produit-phare de l'été 2011. Fini le temps où un sketch des Nuls en raillait l'aspect ringard. Des marques comme Pare Gabia, Arin, Castaner ou Maurice et moi ont participé à la renaissance de la chaussure d'été.

Plus d'un siècle après son apparition dans les Pyrénées, où elles n'ont d'ailleurs jamais cessé d'être portées, les raisons de son succès sont multiples. D'abord, son apparence écologique : composée de matériaux naturels (jute, chanvre), contrairement à la tong en plastique, elle s'accorde aux préoccupations environnementales d'aujourd'hui. Coût modéré en entrée de gamme, ensuite, équivalent à celui des tongs. Diversification du design, enfin, avec les espadrilles à semelle compensée par exemple qui rendent le produit plus attractif.

De quoi faire venir du monde aux fêtes de l'espadrille qui se multiplient dans les Pyrénées, aussi bien côté basque (à Mauléon, le 15 août) que catalan (Saint-Laurent de Cerdans, le 30 juillet).