Les budgets primes des ministres du gouvernement Valls en 2014

au total, le cumul des dotations d'indemnités pour sujétions particulières
Au total, le cumul des dotations d'indemnités pour sujétions particulières réparties entre les 17 ministres s'élève à plus de 18,5 millions d'euros. © Philippe Grangeaud Solfé Communications/Mathieu Delmestre/Parti socialiste/JDN

Parce qu'on leur demande, entre autres, de se montrer ultra réactifs et de ne pas compter leurs heures, les collaborateurs des ministres reçoivent des  primes, appelées indemnités pour sujétions particulières (ISP). En 2014, la dotation s'élève à 24,2 millions d'euros (-8,5% sur un an) dont 18,5 millions dévolus aux seuls cabinets ministériels (et les 5,7 millions restant aux cabinets des secrétaires d'Etat). C'est le cabinet du Premier ministre qui se charge de la répartition.

La taille de l'enveloppe dépend généralement du nombre de personnes qui entourent les membres du gouvernement, c'est-à-dire, les membres de cabinet et les personnels chargés des fonctions supports (sécurité, intendance, logistique...). Mais ce n'est pas toujours le cas. Pour établir le classement des ministres susceptibles d'attribuer la plus grosse prime par personne, le JDN a pris en compte le montant de la dotation attribuée à chacun d'eux et le nombre de bénéficiaires de leurs largesses au 1er août 2014.