La pension des clercs de notaire est calculée sur 10 années

l'enseigne d'une étude notariale.
L'enseigne d'une étude notariale. © yannik LABBE - Fotolia

L'époque ou les femmes clercs de notaires pouvaient partir en retraite avec 25 années de cotisation est révolue. Depuis 2008, elles doivent se contenter d'une bonification de deux trimestres pour leur premier enfant et de quatre trimestres pour chacun des enfants suivants... comme les hommes. Une disposition moins favorable qu'auparavant, certes, mais qui n'existe néanmoins pas dans le régime général, et qui se conjugue en plus avec des majorations de pension deux fois plus importantes (10%). Idem avec le calcul de leurs pensions, basé sur leurs dix meilleures années de salaire. Un mode bien plus avantageux que les 25 meilleures du régime général.

Mais les clercs payent un soupçon de cotisation supplémentaire par rapport aux salariés du privé et leur régime est intégralement pris en charge par la profession. Il est bénéficiaire.