4e : Namco Bandai, 4,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires

la licence dragon ball z est un best-seller du fabricant de jouets.
La licence Dragon Ball Z est un best-seller du fabricant de jouets. ©  King Jouet

Le groupe Namco Bandai est issu de la fusion en 2005 de Bandai, le numéro un des jouets au Japon et l'inventeur des Tamagochis, et le créateur de jeux vidéo Namco, le père de Pac-Man. Ce mariage a donné naissance à un géant du jouet de plus de 4 milliards d'euros de chiffres d'affaires en 2008.

Le groupe japonais réalise les trois quarts de son chiffre d'affaires dans son pays d'origine, car les licences qu'il possède sont pour la plupart dérivées de mangas. Le robot Mobile Suit Gundam, issu d'une série d'animation japonaise, est par exemple un best-seller : 400 millions d'unités ont été vendues depuis sa création en 1980, et il a rapporté 472,8 millions de dollars au groupe en 2008.